Gérer ses émotions dans le sport

gérer ses émotions dans le sport
26 avril 2020

Lorsqu’on pratique une activité physique à un moment ou un autre nous sommes submergés par les émotions. Ça nous est tous arrivés, et si ce n’est pas encore le cas, ça vous arrivera. Pourquoi? Tout simplement car le stress fait partie de l’activité physique, on a tous eu peur de mal faire lors des premiers cours, la boule au ventre à croire que tout le monde va se moquer de nous. Ou encore lorsqu’on prépare nos premières compétitions, plus le jour approche moins on se sent prêt et légitime, souvent les mêmes questions reviennent « Pourquoi je me suis inscris? Qu’est ce que je fais là? Comment je vais réussir alors qu’ils ont tous le double de mon niveau ?.. » Ces émotions mal gérées peuvent mettre en péril notre réussite, notre envie de faire mieux et notre motivation. Plusieurs solutions existent pourtant pour gérer ses émotions dans le sport.

 

 

1.Gérer ses émotions dans le sport avec la visualisation 

La visualisation c’est le fait de visualiser son objectif et d’y croire tellement fort qu’on arrive à l’atteindre. Elle peut donc être orientée vers la concrétisation d’un but à atteindre. Il suffit simplement que son objectif réponde à 4 critères « SMART » : 

  • Spécifique : l’objectif doit être formulé simplement et précisément
  • Mesurable: l’objectif doit être quantifiable et contrôlable 
  • Atteignable: l’objectif doit être défini de manière à pouvoir être réalisé
  • Réaliste: l’objectif doit être cohérent par rapport à notre profil et nos compétences
  • Temporel: l’objectif doit être défini dans le temps. 

Une fois qu’on à défini notre objectif et qu’on l’a écrit dans un cahier avec le plus de détail possible, la visualisation peut commencer. Essayez d’abord un un petit objectif, par exemple pour les runners fixez-vous une distance que vous voulez absolument finir et pour laquelle vous avez habituellement du mal. Visualisez-vous en train de finir votre course, de regarder votre montre, de voir la distance parcourue en étant en pleine forme et heureux. Cela permettra à votre cerveau de partir de manière positive dans la course et quand vous sentez que ça commence à être un peu plus compliqué, faites de nouveau appel à cette image pour vous motiver encore plus. 

« Ce que vous entretenez dans votre esprit, vous l’attirez. Si vous voyez dans vos pensées ce que vous désirez ardemment, vous le réaliserez car vos pensées et vos croyances créent le monde autour de vous. C’est la loi de l’Attraction »

Lorsque vous avez testé avec un objectif minimum, fixez-vous le vrai objectif. Visualisez votre objectif et formulez une phrase à voix haute la décrivant (la formulation à vois haute n’est pas la retranscription de la méthode SMART, vous n’êtes pas obligé de dire l’heure, le jour etc..), elle doit obligatoirement commencer par « Je » :

  • Je cours avec une respiration facile pendant une heure et je suis heureux.se
  • Je soulève ma barre de Snatch sans peur car j’ai confiance en moi et j’en suis très fier.e.
  • Je nage la papillon avec aisance et rapidité sur 400m et je m’en réjouis. 

 

 

Réduire le stress d’avant compétition avec la visualisation 

Avant une compétition il est normal et courant que le stress s’empare de nous. Le stress est un ensemble de réactions psychologiques et physiques qui se déclenchent lorsqu’on est confronté à une situation inconnue. Pour faire face à ce stress, pendant la visualisation, imaginez-vous dans un lieu rassurant, agréable, tranquille. Par exemple une pièce dans laquelle vous vous sentez bien ou sur le sable à regarder l’océan, dans les montagnes etc…Prenez le temps de décrire l’image dans votre esprit comme si vous y étiez, sentez la chaleur du soleil sur votre peau, les grains de sables s’insinuant entre vos orteils, le vent jouant avec vos cheveux .. En étant (par la pensée) dans un endroit rassurant, notre niveau de stress va automatiquement baissé. Vous pouvez donc pratiquer cette visualisation avant la compétition. 

 

 

La visualisation pour améliorer les performances sportives

La visualisation créative améliore les performances sportives en entraînement et en compétition. En effet, un corps et un esprit en harmonie augmentent les capacités aux niveaux physiologique et biomécanique. Le sport est autant une affaire de corps qu’une affaire d’esprit et donc de mental. Lors de la visualisation, il suffit de créer un scénario permettant de visualiser notre geste ou la technique requise comme si on l’exécutait parfaitement. Cette visualisation a une influence positive sur nos émotions et notre comportement dans la pratique sportive. 

 

 

 

2. Gérer ses émotions dans le sport avec la cohérence cardiaque

La cohérence cardiaque dont je vous ai déjà parlé ici: cohérence cardiaque, va permettre une plus grande résistance au stress, une meilleure maîtrise émotionnelle ainsi qu’une amélioration de nos capacités à gérer des situations complexes, et cela en baissant notre rythme cardiaque et notre taux de cortisol. La pratique est très simple, il suffit de respecter la règle du 3.6.5 : pratiquer la cohérence 3 fois par jour, 6 respirations par minute pendant 5 minutes. Il existe des applications très bien faite comme kardia, pour aider notre pratique. Si la pratique est faite régulièrement, plus le jour de la compétition va arriver, plus notre stress sera canalisé et notre corps sera donc serein pour affronter l’épreuve.

 

 

 

3. Les pensées positives

Le positif attire le positif, le négatif attire le négatif. Lorsqu’on stress,  beaucoup de pensées négatives nous tombe dessus sans qu’on arrive à les chasser. Un petit exercice très simple existe pour combattre cette négativité. Dans votre carnet où vous avez marquer votre objectif avec la méthode « SMART », écrivez en dessous des phrases positives vous concernant. Même si vous ne croyez pas à ces phrases, mettez-vous dans la peau d’un.e gagnant.e et pensez comme lui.elle « je suis fort.e » « je vais y arriver » « rien ne peux m’arrêter » « j’ai ma place dans cette compétition » etc.. Ne lésinez pas sur ces pensées, vous pouvez en écrire autant que vous voulez, puis relisez-les tous les matins devant votre miroir jusqu’au jour de votre objectif. Ces pensées vont forger votre mental et vous préparer pour l’objectif, vous serez dans une position forte car vous serez persuadé.e d’être à votre place. 

 

 

 

4. Les fleurs de Bach et les huiles essentielles.

Les fleurs de Bach sont des élixirs floraux ayant une influence bénéfique sur les émotions, l’attitude et indirectement, le bien être. Elles permettent d’intervenir dans les déséquilibres émotifs. Il en existe plusieurs pour des états différents. Pour aider à gérer son stress il y a le très connu « Rescue » en fleur de Bach, à raison de 4 gouttes dans un verre d’eau 3 à 4 fois par jour. Ou encore, « Mélèze » pour ceux qui manque de confiance en eux, se sentent inférieur, diminué, 4 gouttes dans un verre d’eau 3 à 4 fois par jour. 

En huile essentielle, il y a « Lavande vraie », elle a des propriétés calmantes, puissantes et équilibrantes du système nerveux, 2 gouttes sur les poignets à respirer. La seconde huile essentielle qui va permettre d’apporter de la confiance, du courage et une détermination à toute épreuve est le « Laurier noble », 2 gouttes sur les poignets à mettre juste avant la compétition et à respirer.

 

 

 

 

Pour aller encore plus loin dans la gestion de vos émotions dans le sport et pratiquer ensemble la visualisation, n’hésitez pas à prendre rendez-vous avec moi en cliquant ici : contact. Les consultations se font au cabinet à Bayonne au Pays Basque, ou en ligne via Skype. 

Et n’oubliez pas,

« Le meilleur est à venir »